MUSICIENS ET CHANTEURS

Pascal
Pascal

Trompette

Olive
Olive

Trompette / Chant

Fernand
Fernand

Trompette / Chant

Claudine
Claudine

Trombone / Chant

Geneviève
Geneviève

Baryton / Chant

Rita
Rita

Baryton / Chant

Hubert
Hubert

Trombone / Chant

Anne - Marie
Anne - Marie

Flûtes / Chant

Jean - Jean
Jean - Jean

Chant / Banjo / Président

Michel
Michel

Guitares

Bruno
Bruno

Piano / Accordéon / Chant

Théo
Théo

Basse de secours

Matthieu
Matthieu

Batterie

Raymond
Raymond

Chef / Chant / Saxophone

Jean
Jean

Saxophone / Chant / Arrangements

André
André

Clarinette / Chant

Olivier
Olivier

Saxophone / Chant

Les petits cuivres

On dit des trompettistes qu'ils sont teigneux : ce n'est pas tout à fait faux.
Assurément, ils n'ont pas la langue dans leur poche quand elle se retire de leurs embouchures. Mais la cause soutenue est toujours juste au même titre que leurs notes. A part ça ce sont trois hommes gais et charmants, qui n'hésitent jamais à souffler très fort pour faire plaisir au chef. Mention spéciale au tatoué.

Les gros cuivres

Très concentrées avant de monter sur scène, elles se déstressent en
agrémentant les coulisses de leur joyeux babil. Musiciennes émerites et fidèles, elles assurent leurs parties comme un seul homme, déterminées et rayonnantes. Soucieuses de leur apparence, leur ligne fait des envieux, notamment auprès des garcons du groupe. Et quand elles chantent, Ulysse n'est pas loin !
Félicitations au garcon de ce pupitre. Tantôt loup, tantôt berger, il surveille néanmoins les brebis !

La rythmique

Désir de rigueur et à l'épreuve du temps, sûr du " beat ", la rythmique déroule son tempo. Sur scène tout baigne. Plus besoin de compter. Les cordes des guitares et banjo entrent en résonance avec les toms de la batterie. Le pianiste joue des deux mains, le miracle a lieu à chaque spectacle. Et quand ils jouent le même morceau, c'est encore mieux !

Les anches

Quatre gars dans le vent… des trompettes. Besogneux et prêts à tout, ils en veulent. 
Le chef est avec eux et leur trace la route. Gais lurons dans la vie comme sur scène, ils enchantent le public à coup de solos jamais vus.
Leur botte secrète : secondes voix feutrées, riffs insensés et battements de pieds
endiables. Sourire aux lèvres, ils jouent la comédie avec délectation, même à la maison…